Cruel Intentions

Ils sont jeunes, beaux, riches et rivalisent d'adresse machiavélique pour obtenir le plus de conquêtes amoureuses...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Serena Del Valle (L)

Aller en bas 
AuteurMessage
Serena Del Valle

avatar

Nombre de messages : 2
In Love : Of course, NO.
Votre philosophie : Never date someone you already know.
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Serena Del Valle (L)   Lun 28 Mai - 1:15

[ En construction continuelle .. ]

I/ Identité de votre perso

Nom : Del Valle.
Prénom : Serena.
Date et lieu de naissance : 16/01/1986.
Âge : 21 ans.
Votre groupe : Les Prédatrices.

II/ Informations Générales de votre perso

Description physique : Décrire Serena était une tâche plutôt difficile en soi. Les plus jaloux auraient dit d’elle que c’était une blondasse maigre comme un os, sans plus. Cependant, il était bel et bien évident qu’elle était bien plus que ça. La jeune femme représentait en effet le glamour et la classe dans toute leur splendeur, sans oublier cette touche d’arrogance et de supériorité qui semblait s’être immiscée dans le moindre de ses gestes, ainsi que l’imposance qui émanait d’elle. Ce n’était d’ailleurs pas pour rien que ses parents l’exhibaient comme un trophée en or. Ils l’avaient bien réussie et ils en étaient fiers, voilà tout. Il allait sans dire qu’elle détestait être prise pour un vulgaire objet à la disposition de tous et chacun, mais passons. Ce qui distinguait la jeune femme des autres était sans aucun doute sa beauté asiatique, avec ses yeux bridés et son visage félin qui rappelaient étrangement ceux des mannequins japonaises, thaïlandaises ou chinoises. C’était là son atout principal, mais c’était loin d’être le seul. Elle possédait en effet une chevelure blonde et soyeuse qui en faisait plus d’une jalouse, et faisait donc partie de ce genre de personnes qui pouvaient délibérément laisser leurs cheveux au vent sans pour autant ressembler à une serpillière sur pattes. Oui, ce n’était pas donné à tout le monde, et elle en était consciente. Serena n’avait d’ailleurs jamais eu recours à aucune coloration, étant donné qu’elle jugeait que sa couleur naturelle était celle qui convenait le mieux à son teint. C’était un peu son credo : rester le plus naturelle possible afin de ne pas ressembler à toutes les poupées archi refaites qui étaient éparpillées un peu partout dans New York, errant dans les rues dans l’espoir d’attirer l’œil d’un quelconque photographe en devenir. Elle abhorrait donc tout ce qui touchait à la chirurgie plastique, tout comme elle détestait les contrefaçons. En effet, la jeune blondinette ne portait que des vêtements griffés, achetés grâce à sa propre carte de crédit, que ses parents lui avaient offerte quelques années auparavant. Mais n’allez pas croire qu’elle était de celles qui se contentaient d’acheter l’ensemble et de sortir de la boutique sans avoir à y ajouter la moindre touche personnelle. Tout en étant à la pointe de la mode, elle ne pouvait pas s’empêcher de créer de nouvelles tendances et de sortir comme bon lui semblait dans la rue. Honnêtement, elle n’avait aucun compte à rendre à la populace de NYC. Ce n’était pas comme si leur avis lui importait. Mais quoiqu’il en fût, tout ce qu’elle pouvait enfiler lui allait comme un gant, et sa taille de guêpe lui facilitait franchement les choses. Des jambes interminables et une silhouette extrêmement fine complétaient le tout, faisant d’elle la proie rêvée des stylistes parisiens les plus prisés – mais elle était évidemment bien trop occupée pour songer à poser. Cependant, elle savait pertinemment qu’elle faisait tourner bien des têtes, ce qui ne faisait qu’accentuer le snobisme en elle, traduit par une foule de détails qui ne passaient pas inaperçus, mais nous ne retiendrons que la désinvolture de chacun de ses gestes, et le ton sec qu’elle employait avec les gens qu’elle ne connaissait pas ou qu’elle ne portait pas dans son cœur. Car c’était là aussi un don dont elle était franchement reconnaissante. Elle pouvait en effet jouer avec les sentiments de ses interlocuteurs par le simple ton de sa voix cristalline. Tour à tour douce, agressive ou froide, elle ne se privait de rien pour troubler les gens de son entourage.

Description du Caractère : La personnalité de Serena était sans doute l’une des plus complexes, mais aussi des plus intéressantes. Sans être caricaturale, la jeune femme avait tendance à se donner à fond dans tout ce qu’elle entreprenait – comprenez dans toutes les aventures dans lesquelles elle fourrait le bout de son nez – et penchait souvent vers les extrêmes. Selon son humeur, elle pouvait être d’une agressivité sans pareille, comme elle pouvait jouer les manipulatrices – rôle qui lui plaisait énormément, soit dit en passant. Le plus souvent du temps, elle se contentait de jouer la prédatrice cruelle, froide et snob qu’elle était, mais, n’ayant pas spécialement envie de se retrouver étiquetée par tous les new-yorkais qui avaient entendu parler d’elle, elle prenait parfois son mal en patience et daignait même accorder un sourire – faux, évidemment – aux personnes qu’elle supportait le moins, ne serait-ce que pour surprendre. Car l’une des activités préférées de la jeune blonde était tout simplement d’être le centre d’attention, le sujet de toutes les conversations et de tous les potins, mais aussi de donner de faux espoirs aux hommes et d’ensuite les jeter comme s’il ne s’agissait que de pauvres loques dont elle se serait trop vite lassée. Oui, il fallait bien y venir, car les hommes ne représentaient strictement rien à ses yeux, sinon des jouets destinés à lui faire passer le temps lorsqu’elle s’ennuyait et dont elle se séparait aussitôt ses désirs comblés. D’autant plus qu’elle détestait la stabilité, préférant de loin les avantages du changement : nouveaux visages, nouveaux corps, nouvelles habitudes. Sa pire crainte était d’ailleurs de finir comme ces vieux couples qui se remémoraient leurs souvenirs passés au coin du feu. Une vie monotone et triste, en somme ; ce n’était vraiment pas fait pour elle. La jeune femme était en effet destinée à une vie de farniente et de fête, mais surtout de danger. Elle avait goûté à tous les vices sur terre, excepté ceux conçus pour les désespérés et les gays, et pour l’instant, elle s’en sortait plutôt bien. C’était ce même goût du risque qui lui avait valu de nombreuses conquêtes. Bien heureusement, elle savait exactement où et quand s’arrêter, et s’était elle-même imposée certaines limites à ne pas franchir. Elle pouvait ainsi manipuler ses victimes sans regret ni amertume, et testait continuellement l’étendue de son charme sur eux. Cependant, Serena avait plus d’une facette, et elle adorait particulièrement jouer la diva, faire des caprices, demander sans arrêt des câlins et bouder pour un rien. Par ailleurs, la jeune femme ne s’attachait que difficilement aux gens, pour ne pas dire jamais, et se foutait royalement des autres. Oui, elle était bel et bien égocentrique et la seule chose qui l’intéressait était sa petite personne, mais ce n’était pas pour autant qu’elle avait du mal à tisser des relations avec les gens. Au contraire, la blondinette abordait facilement les autres – ou plutôt, se laissait facilement aborder par les autres, étant donné qu’il n’était pas vraiment de ses habitudes de faire le premier pas – sauf lorsqu’il s’agissait d’allumer quelqu’un. N’allez pas croire non plus qu’elle ne faisait que ça. Ce genre de choses ne lui arrivaient qu’en cas de paris ou de soirées arrosées. Car, en dépit des apparences, c’était loin d’être une fille facile. Elle ne fréquentait que les personnes qu’elle jugeait dignes de son intérêt, et n’acceptait pas les avances de n’importe quel lourdaud, préférant le faire tourner en bourrique pour ensuite lui sommer l’ordre de foutre le camp. Légèrement sadique sur les bords, c’était aussi une adepte du chantage et une grande fanatique des paris. Plus le challenge semblait dur, plus elle était satisfaite. En somme, Serena n'était pas vraiment une montagne de sentiments mais tout le contraire. Une sorte de femme robotisée qui ne vivait que pour sa propre gloire, sans se préoccuper des autres. Elle n'avait que faire des promesses d'amour et des contes de fées puisqu'elle n'y croyait pas et qu'elle n'avait aucune envie d'y croire. C'était beaucoup plus simple de jouer..

Etudes suivies : Serena avait choisi de consacrer les quelques années qu’elle passerait à la fac à étudier l’art et la philosophie, sans pour autant avoir une idée précise de ce qui l’attendait ensuite. Elle avait mieux à faire que de s’occuper de son avenir, étant donné qu’il y avait une foule de personnes qui le faisaient pour elles.

Histoire :

III/ Autres

Ses goûts : La jeune Del Valle avait des goûts assez communs, pour une gosse de riche normalement constituée. Elle aimait les fringues, le shopping et tout ce qui touchait à l’esthétique. Elle appréciait aussi les belles voitures, surtout lorsqu’il s’agissait de celles de ses pseudo petits amis, et détestait faire le moindre effort. Serena avait aussi un goût prononcé pour le Dom Pérignon et les soirées arrosées, mais aussi pour les sensations fortes et les montagnes russes – au propre comme au figuré. Forcément, entre ses sorties shopping, ses innombrables conquêtes et ses fiestas tardives, elle n’avait pas vraiment le temps de regarder des DVDs chez elle, d’aller au cinéma seule ou de lire quoique ce soit, excepté dans le cadre de ses études. Cependant, il fallait avouer qu’elle avait une nette préférence pour la littérature française – langue qu’elle maniait aussi bien que l’anglais – et qu’elle se faisait un plaisir d’étudier Rousseau en classe.

Particularités : Serena collectionnait toutes sortes de lunettes. Elle en possédait un énorme assortiment, des Gucci, des Dior, en passant par les Wayfarer de Ray-Ban et les lunettes aviateur Chanel. Elle ne pouvait jamais sortir sans en avoir sur le nez, tout comme elle était quasi-dépendante aux cappuccinos de Starbucks, lieu auquel se rendait quotidiennement.

Avatar de votre perso : Kate Moss.
Multicompte : No one.
Comment avez-vous connu le forum ? : Par le partenariat sur I (L) NY.
Présence sur le forum : Tous les jours, logiquement :p

Spoiler:
 


Dernière édition par le Lun 28 Mai - 23:54, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giselle de Volanges
▪ Bitch or not to Bitch ? ▪ That is the question...
avatar

Nombre de messages : 139
In Love : Je n'aime rien d'autre que moi-même...
Votre philosophie : La pire des abherrations sexuelles est sans aucun doute la chasteté !
Humeur du Jour : So so
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: Serena Del Valle (L)   Lun 28 Mai - 9:15

Bienvenue ^^ cheers Bonne chance pour la suite ^^ Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zara Von Thiensen
To fall in love it is for the weak ones
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 28
In Love : ♥ L'amour est pour les faibles, je suis loin d'être faible
Votre philosophie : Mieux vaut être fou avec tous que sage tout seul
Humeur du Jour : le coeur léger
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: Serena Del Valle (L)   Lun 28 Mai - 15:11

Bienvenue ! Very Happy

J'ai l'impression de t'avoir déjà vu... il y a un an Laughing ^^
Enfin bref, à mon avis tu ne t'en souviens pas Arrow

Huhu bonne continuation pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashion-world.highforum.net
Serena Del Valle

avatar

Nombre de messages : 2
In Love : Of course, NO.
Votre philosophie : Never date someone you already know.
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Serena Del Valle (L)   Lun 28 Mai - 20:41

Mercii (L)

Euuh, Zara.. un indice ? bigsmile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zara Von Thiensen
To fall in love it is for the weak ones
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 28
In Love : ♥ L'amour est pour les faibles, je suis loin d'être faible
Votre philosophie : Mieux vaut être fou avec tous que sage tout seul
Humeur du Jour : le coeur léger
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: Serena Del Valle (L)   Mer 6 Juin - 18:48

Hé bien... Blonde-Attitude ? NY Gossip ? Laughing
En fait, c'est surtout ton copyright "Minosha" qui m'a fait tilté... xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashion-world.highforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serena Del Valle (L)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Serena Del Valle (L)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Serena Van der Woodsen
» Serena Van Der Woodsen
» ¤ Serena de Saphir ¤
» Serena la démone
» [ROSA] Distribution du Feunnec de Serena !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cruel Intentions :: Il était une fois... :: Présentations :: Fiches en attente-
Sauter vers: